La main appartient à ces zones du corps les plus innervées.

Les récepteurs tactiles, ou terminaisons nerveuses, se trouvent dans la peau  : ils correspondent à notre sixième sens, le toucher.

Ces récepteurs amplifient les sensations  : les micro-vibrations détectées par le système nerveux sont analysées par le cerveaux.

La réflexologie repose sur un postulat que chaque organe, glande, partie du corps ou fonction physiologique correspond à un point ou à une zone précise dite zone réflexe dont on trouve une projection sur les mains, en partie palmaire et dorsale.

La réflexologie palmaire consiste à stimuler manuellement  ces dernières en y exerçant des pressions plus ou moins fortes afin de rééquilibrer à distance les organes correspondants.

De par cette action, j’agis sur la détente du système nerveux autonome, qui, par conséquence, dénoue les tensions, relance le fonctionnement vital des organes ou des glandes et rétablit l’équilibre du métabolisme.

Le mode de fonctionnement de la réflexologie palmaire et sa facilité d’accès rendent cette technique adaptable et abordable pour les personnes considérées comme des sujets fragiles : personnes âgées, personnes alitées, enfants, femmes enceintes.