La Digestion et vous…

Les fêtes approchent, ainsi que les repas riches en partage, mais aussi graisses, sucres et alcool. Pour faciliter ce passage, je vous propose un article sur notre digestion. Plus précisément, mieux situer nos déséquilibres pour agir en prévention. Ainsi, les fêtes n’en seront que plus légères…

Et là, une fois de plus, je fais appel à votre bon sens : le diagnostic est un art réservé à la médecine . Si vous avez des questions ou des doutes sur votre état de santé, des douleurs inexpliquées, consultez votre médecin. Cet article se concentre sur la prévention et le maintien de la santé, et non à vous pousser à l’auto-diagnostic…

Prêt ? Alors, nous voilà partis pour un voyage qui va durer environ 48 heures, sur une distance de quelques 9 mètres.

La première question dont la réponse est primordiale est :

A partir de quand la digestion entre en action ?

Je vous laisse quelques secondes….Alors ? non…non plus….ah, on y est presque, mais…non…
Bon, la réponse est la suivante :

Dès que les stimuli agissent sur vos 5 sens….c’est fou, non ?!

Imaginez…vous avez passé une journée de m*** au boulot, la pluie, les embouteillages….vous arrivez chez vous, allumez le plafonnier, ouvrez votre congélateur, sortez un chili, micro-onde, portable, tablette, en 5 mn, c’est prêt….un coin de table, et vous voyez ceci….

        

Bon, ben, là, je sais pas vous, mais pour moi, les stimuli ne m’ont rien fait (peut être un peu la photo sur l’emballage…non, même là)….enfin si, ils m’ont coupée l’appétit… et je comprends que l’on ne prenne que 5 mn pour engouffrer….seulement, la digestion risque d’être ….difficile…

Par contre, si, après la même journée, vous rentrez dans les mêmes conditions, mais que vous preniez le temps (parce qu’on a tous le temps, il suffit de ne pas s’empêcher de l’utiliser pour notre santé….à méditer) :

  • de sortir vos ingrédients, vos ustensiles de cuisine, (vous commencez à souffler)
  • d’éplucher, de hacher; tiens, j’ai l’eau qui arrive en bouche (en plus des yeux, oui, les oignons piquent)….la salive est sécrétée en plus grande quantité
  • de faire frissonner tous ces aliments, une bonne odeur se répand dans la pièce, le ventre commence à gargouiller,
  • de faire mijoter pendant 20 mn, le bloupbloup de la sauce rythme un tempo réconfortant, tel un ronron apaisant de chat
  • d’enfin goûter pour être sûr que le plat corresponde à votre attente…les papilles sont actives, tout votre système digestif est prêt !

Bref, au moment de passer à table, vous avez décompressé, et vous vous êtes préparé à un bon repas réparateur…. Les 5 sens ayant été stimulés, votre cerveau (alors, lequel ? celui de la tête ou celui du ventre ?) est prêt pour une digestion efficiente….

Le 2e et dernier instant où vous avez une action volontaire sur
votre digestion est lequel, selon vous ?

Lors de la mastication, dans votre bouche…..c’est à ce moment là, et seulement à ce moment là, que vous avez une action volontaire ! vous ne mâchez rien, et c’est l’estomac qui va faire ce qu’il peut…. vous mâchez, et la plus grosse partie du travail est effectuée : les aliments seront assimilés correctement par tout le système digestif (hors pathologie)!

Le temps octroyé à la mastication est aussi important : vous permettez ainsi à la salive de bien se mélanger aux aliments. Vous préparez ainsi le « bol alimentaire », c’est-à-dire une boulette qui glissera facilement dans notre œsophage. De plus, l’action chimique de la salive transforme certains composants des aliments pour les rendre plus facilement assimilables par notre organisme. Il s’agit en fait d’une véritable pré-digestion !

Quiz : savez vous en quelle quantité la salive est produite, par jour ?

Ensuite, vous n’êtes plus maître de rien ! le bol alimentaire est amené jusqu’à l’estomac, dans lequel il est stocké, malaxé et mélangé à des sucs gastriques produits par la paroi.

Enfin… je corrige : vous pouvez en être maître AVANT l’ingestion des aliments. Je m’explique : l’estomac a pour fonction essentielle la dégradation chimique des protéines….donc, tout ce qui est viande, poisson, crustacé, produit laitier etc …mais aussi les légumineuses (lentilles, pois chiches, soja…).
Si vous remarquez qu’après vos repas, vous souffrez de remontées gastriques, de rototos à répétition, essayez de changer votre façon de manger.
Essayez de consommer d’abord les légumes crus, puis cuits ainsi que les féculents, et enfin les protéines; les deux premières catégories étant peu impactées par la digestion stomacale, elles vont quitter rapidement l’estomac pour continuer leur chemin.
Si vous mangez d’abord la protéine puis les légumes, ou même si le tout est mélangé sur la fourchette, la protéine sera travaillée à défaut des légumes qui vont végéter (un comble, non, pour un légume ?), se décomposer, et produire des gaz. En grande quantité, ces derniers peuvent remonter dans l’œsophage et produire ces brûlures, ou se transformer en rototos…

Bien, ensuite, la vidange gastrique amène le ……….. (et non, on ne dit plus le bol alimentaire) dans l’intestin grêle. Un processus de digestion réduit les aliments en nutriments et molécules suffisamment fines pour diffuser dans le sang. Les éléments qui ne sont pas digérés sont compactés en fèces dans le côlon.

Quiz : comment appelle-t-on le bol alimentaire lorsque celui-ci arrive dans l’intestin ?

Dernière étape : l’arrivée dans le côlon. Et là, je vous invite à lire mon article  le protectionnisme est étouffant (ou comment bien faire popo).

Quiz : quelle est la fonction majeure du gros intestin ?

Et je rajoute que les tensions du quotidien, si vous n’y prenez pas garde, peuvent influer sur une mauvaise digestion (lire le stress, la réflexologie et vous).

Donc, en clair, pour bien digérer, nous devons prendre le temps ! C’est le maître mot ! le temps d’établir sa liste de repas pour la semaine, sa liste de course, le temps de préparer les repas (en une seule fois, pour les tenir prêts au quotidien, ou chaque soir pour un direct live), le temps de manger, le temps de digérer ….notre seule richesse : le temps ! pour une meilleure santé !

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *