Hélène et la constipation chronique

Et voilà les résultats d’une nouvelle étude sur la constipation chronique et l’apport de la réflexologie !

J’ai travaillé avec Hélène (nom d’emprunt, évidemment) pendant 6 rendez-vous, à raison d’un rendez-vous par semaine.

Hélène travaille en milieu scolaire, et, cette fin d’année correspond à la “saison haute” pour elle.
La cinquantaine bien portée, très active, Hélène m’arrive avec un niveau de stress très élevé (score de 59….61 étant l’indicateur au dessus duquel le stress interfère sur la qualité de la vie. Pour en savoir plus sur la mise en place de l’étude, je vous invite à lire l’article sur https://www.coraliereflexologie.fr/etude-la-constipation-chronique-et-la-reflexologie/)
Cela fait des années qu’elle souffre de constipation chronique, déclenchant des maux de ventre insoutenables.
Il semblerait qu’Hélène souffre de stase stercorale.

Pour mémoire, la constipation peut être due à :

  • un défaut d’évacuation
  • un défaut de transit
  • une stagnation des selles dans le côlon.

La stase stercorale correspond à ce dernier phénomène : les selles ne progressent pas correctement; il n’y a pas de de difficultés à l’évacuation, mais les selles sont rares et dures.
(Je vous invite à lire https://www.coraliereflexologie.fr/le-protectionnisme-est-etouffant-ou-comment-bien-faire-popo/ )

Suivie par un médecin, Hélène a modifié son hygiène de vie et pratique régulièrement du sport, boit environ 3 L d’eau par jour, s’alimente correctement….par contre, ne se donne pas le temps d’aller aux toilettes et ne gère absolument pas son stress.

C’est sur ces derniers points que la réflexologie va pouvoir intervenir et modifier très certainement le fonctionnement du transit d’Hélène.

Le 26/04/19
Hélène arrive très fatiguée. Elle ne va pas aux toilettes sauf si elle prend un traitement à raison de 2 cachets par jour, voire réalise des lavements quant la douleur est trop importante.
Son niveau de stress est élevé avant la prestation, par contre arrive à lâcher prise très rapidement lors des mobilisations.
La cotation pour la constipation est à 17. Elle se sent vraiment bloquée et pense utiliser un lavement en fin de journée.
Lors de notre entretien, je lui demande si elle bruxe (cf https://www.coraliereflexologie.fr/etude-le-bruxisme-et-la-reflexologie/)
Elle ne peut me répondre, ne s’étant jamais fait la réflexion.

Le 27 avril, je reçois un sms que je vous livre tel quel :
“Bonjour, juste pour vous dire qu’hier, je vous ai dit que j’étais bloquée au périnée, mais hier soir [(donc le soir de notre entrevue)] j’ai attendu pour faire le lavement. Ce matin, j’étais prête, je souffrais trop. D’un coup, j’ai pensé à vous et tout ce qu’on s’est dit sur les toilettes et là, j’ai forcé un peu et j’y suis arrivée. Je n’ai pas tout évacué, je suis fatiguée mais mieux. Je pense que vous me faites du bien. Merci !”

Le 6/05/19
Elle était impatiente de retrouver ce moment de détente.
Suite à notre première entrevue, Hélène m’indique avoir été très très fatiguée. Elle a travaillé les exercices que je lui avais préconisée. En fin de semaine, elle a été aux toilettes et est parvenue à un résultat en forçant un peu : cela faisait un moment que cette situation ne s’était pas présentée 2 fois dans la même semaine!
Ah ! elle a porté attention à ses dents, et s’est aperçue, effectivement, que celles-ci étaient très souvent serrées ! et voilà, distribution de petites astuces pour aller mieux : la boîte à outils s’agrandit 🙂
Pendant les mobilisations, Hélène a ressenti des fourmillements dans le sigmoïde et le côlon descendant : détente musculaire au rendez-vous !

Le 13/05/19
Elle est ravie ! elle est passée à la moitié d’un comprimé par jour !! et elle va aux toilettes tous les jours !!
Il y a même eu 2 fois où elle a dû se rendre de toute urgence aux toilettes !! Elle n’en revient pas!
Son sommeil est complet, elle respire mieux, dégonfle et se sent plus légère…
Elle a remarqué que lorsque les tensions sont importantes au long de la journée, la défécation est plus difficile.
Son niveau de stress (36, soit dans la norme) et son niveau de constipation (11) ont bien régressé !

Le 20/05/19
Très très mauvaise semaine pour Hélène (on le voit d’ailleurs au score du stress qui a grimpé à 49) : son énervement était au maximum ! elle n’arrivait plus à contrôler.
Du coup, elle a repris son traitement à raison d’un comprimé voire 2 par jour (à noter, sa menstruation allait arriver d’ici à une semaine. Ce phénomène est important et doit être pris en compte. En effet, l’émission d’hormones particulières implique une modification du tempérament (énervement puis grand coup de fatigue) ainsi qu’une modification, un ralentissement du mouvement péristaltique. Cet état naturel n’arrangeait pas notre affaire 🙁 )

Le 27/05/19
Hélène a retrouvé un fonctionnement normal au niveau du côlon : elle conserve encore 1/2 cachet pour être sûre de ne pas subir encore ces douleurs abdominales.
Elle va aux toilettes tous les jours.
Au niveau des masséters (muscles de la mâchoire du bas), elle s’aperçoit qu’il y a une amélioration mais n’y travaille pas trop.
En revanche, elle a réalisé qu’elle a beaucoup plus de recul par rapport aux situations gênantes, énervantes… Elle est beaucoup moins en réaction !

Le 4/06/19
Dernier rendez-vous !
Hélène se sent très bien dans son corps et dans sa tête !
Elle pense prendre son traitement 1 j sur 2…elle va aux toilettes avec encore un peu d’appréhension.
Elle a remarqué aussi qu’en fonction de ce qu’elle mange, elle va plus ou moins facilement à la selle (observation, prise de conscience, quand tu nous tiens 🙂 )
Elle n’a plus eu aucune crise !
Et la dernière nouveauté : elle se respecte et commence à se faire respecter !

En résumé, tout au long de nos entrevues, Hélène a appris :

  • à écouter son corps
  • à reconnaitre ses besoins
  • à les respecter
  • à profiter de la vie autrement

Les résultats sont indéniables :

  • les toilettes font parties de sa vie
  • les crises et désagréments s’y rattachant n’existent plus
  • elle se sent plus légère et mieux dans son corps
  • le sourire et le rire prennent le dessus sur la colère et l’anxiété.

Celle qui en parle le mieux reste Hélène :

“Suite à nos séances de réflexologie, je viens vous faire part de mon ressenti : c’est une méthode très agréable qui m’a permis de me sentir beaucoup mieux et de réduire mon traitement de moitié. Tous les conseils que vous m’avez donnée me servent et me font du bien, surtout la respiration. Maintenant, ça fait 3 semaines que je ne fais plus de séances : je suis vos conseils et je continue à aller mieux ! Je vous remercie pour ces séances ! A bientôt… “

Et vous ? Pensez vous que la réflexologie puisse vous aider ?

A bientôt…


















Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *