Guide des douleurs aux pieds

Sylvie, 25 ans, s’est mise à la marche afin de profiter des quelques instants de liberté et de grand air entre deux confinements.
La voilà qui arpente les chemins de randonnée, sac à dos un peu trop lourd, gourdes mal positionnées, à réaliser des dénivelés tant bien que mal….surtout mal…
Et bim ! Dimanche soir, mon télépone sonne :
« Désolée de vous déranger, mais pourriez-vous me prendre en urgence demain, j’ai une douleur lancinante dans les pieds qui m’empêche de marcher….et la semaine est très chargée ! »

Peut être vous êtes vous mis à la marche, à la course à pieds, à l’escalade etc…enfin, à tout sport en extérieur, ceci afin de retrouver un peu de sensation de liberté…..

Super ! Rien de tel qu’un peu d’air frais pour se remettre la tête à l’endroit.

Par contre, si cette activité est nouvelle et/ou pratiquée avec excès, il se peut qu’elle ait déclenché des douleurs ou autres symptômes :

– au dessous du gros orteil, ou des 4 derniers orteils
– au niveau des coussinets des orteils
– au niveau de la voûte plantaire et/ou du milieu du pied
– au talon
– sur le dessus du pied
– sur le dessus des quatre derniers orteils
– ou encore au dessus du gros orteil

Quand je dis douleurs ou autres symptômes, il peut s’agir :

– de crampe aux mollets (le jour mais aussi et surtout la nuit)
– de trouble en cas de mouvement (claquement du pied, boiterie, en montant ou descendant un escalier ou une pente etc)
– d’engourdissement et/ou de picotements
– de faiblesse des articulations (sensation de cheville instable par exemple)
– hypersensibilité
– douleurs attribuées à une tendinite du tendon d’Achille (comme de nombreux problèmes des chevilles et des pieds, qualifiés des termes « tendinite », « épine calcanéenne », « fasciite plantaire » ou « entorse d’un ligament »)

Vous n’y avez peut être jamais réfléchi mais les onze muscles de la jambe sont en fait des muscles du pieds….et les douleurs ou autre symptôme ressentis au pied proviennent très certainement de vos mollets et/ou tibia !

Je vous propose de découvrir les 3 grandes sections de muscles de la jambe, puis ceux du pied, afin que vous puissiez mieux comprendre les douleurs ou autres symptômes ressentis à la jambe, à la cheville ou au pied.

Les muscles du tibia

Ce groupe de muscles se situe sur l’avant de la jambe.
Il permet la flexion du pied et des orteils vers la jambe :

– ainsi, les orteils ne traînent pas lorsque vous marchez (et vous évitent alors une chute mémorable)
– le pied s’adapte à un sol irrégulier et au maintien du corps en équilibre lorsque vous êtes debout.

Si un muscle de ce groupe se met en sécurité suite à une surutilisation ou une mauvaise utilisation de ce dernier (cf Le nœud musculaire, kesaco ?), vous pouvez buter, trébucher, avoir une faiblesse dans la cheville, des crampes nocturnes, un engourdissement du dessus du pied et de l’avant jambe.

Les douleurs résultant de contractions musculaires des muscles du tibia irradient à l’avant de la cheville et au dessus du pied et des orteils.

Une douleur ressentie au gros orteil peut évoquer une « entorse du gros orteil » ou « goutte » (même si aucun examen ne le confirme). Il peut être évoquer aussi la « tendinite »…

Chez les enfants, l’une des principales causes de « douleurs de croissance » dans les pieds et les chevilles provient de contractions dans ce groupe musculaire.

Conduire pendant de longues périodes, le pied en permanence sur l’accélérateur, favorise le surmenage et la mise en sécurité de ce groupe musculaire.

Les orteils en griffe ou en marteau, des postures figées sans qu’il soit possible de les redresser de quelques manières que ce soit, ou des crampes (nocturnes ou diurnes) peuvent être aussi le signe de contractions chroniques (attention aux claquettes l’été, redoutables pour ce groupe musculaire!!)

Quizz : Le premier qui me trouve à quoi servait le tibia de certaines espèces à l’époque de la Rome Antique recevra un bon cadeau pour 1 h de massage « récupération musculaire » (le 14/02/2021)

Les muscles du péroné

Ce groupe de muscles a pour action l’éversion, c’est-à-dire tourner l’avant du pied vers l’extérieur et la cheville vers l’intérieur.

Donc, les douleurs seront ressenties au niveau de la cheville, et sur le côté de la jambe,

Plusieurs causes sont à l’origine de contractures dans ces muscles :

– l’entorse (étirement ou contraction violente du groupe de muscles)
– l’immobilisation due à une blessure à la cheville (plâtre, bandages…)
– marcher en montagne, ou trop courir (accentué par une jambe plus courte que l’autre, les pieds plats…)
– dormir avec les orteils pointés (contraction permanente des muscles du péroné)
– porter des chaussures à talons hauts, obligeant ce groupe musculaire à rester contracter afin de vous maintenir en équilibre
– rester assis les jambes croisées…

Les muscles du mollet

Ces muscles (5) sont puissants et épais. Ils fournissent l’essentiel de la force nécessaire pour hisser le corps en position debout, et lui permettre d’avancer.

En cas de contraction dans un ou plusieurs de ces muscles, les douleurs seront perçues au niveau de la plante des pieds et autour du tendon d’Achille, à l’arrière de la cheville.

Il peut être évoqué une tendinite du talon d’Achille pour une douleur à l’arrière de la cheville. Tout comme la fasciite plantaire peut être diagnostiquée pour une douleur au pied. Si les traitements habituels sont décevant, pensez à une ou des contractions de ces muscles.

Les causes pouvant amener à une mise en sécurité de ce type de muscles sont :

– glisser quand on marche ou court
– porter des chaussures à semelles rigides
– la compression des mollets par un repose-pieds , un canapé,
– des chaussures de ski, des patins où la cheville ne serait pas correctement tenue

Les muscles du pied

Alors là, on atteint le summum !! combien de muscles dans le pied ? J’attends……bon, ben, je vais vous le dire : 20 !! c’est fou, non ?!
Il est aussi complexe parce qu’il est la base de toute activité verticale du corps !
Et du coup, il est courant d’y avoir des douleurs ou autres symptômes !

On peut ressentir des douleurs et/ou des engourdissements, picotements sur :

– la face interne du talon et de la plante du pied
– le long du bord externe près du talon, voire de la cheville
– sous les têtes des métatarsiens, juste derrière les orteils (on a l’impression de marcher sur des rochers tranchants) – à noter : il sera souvent préconisé un appareil orthopédique pour voûtes affaiblies ou affaissées ….pensez d’abord à la mise en sécurité de certains muscles podaux et donc à un massage récupération musculaire !!
– le talon, avec peut être l’impossibilité de poser le talon au sol : il peut être alors diagnostiqué une fasciite plantaire, ou encore une épine calcanéenne : cette dernière peut exister sans pour autant être la cause de la douleur…là aussi, pensez massage récupération musculaire !

Evidemment, je fais appel à votre sens pratique : toutes sortes de problèmes peuvent expliquer une douleur au pied (cor, bursite, arthrose, callosités, infection, goutte, fracture de fatigue…) : faites appel à un thérapeute désigné en cas de doute (médecin, podologue etc).

Comme vous l’avez compris, la solution afin de soulager cette partie du corps est le massage récupération musculaire ! En permettant la levée des points de contractions, les muscles retrouvent leur élasticité, et un fonctionnement efficient ! Le plus souvent, une prestation suffit !

Osez, testez et …approuvez !