Comprendre, Reconnaître et Vaincre son stress !

Comprendre son stress :

« Je viens vous voir parce que je suis stressé(e) : j’ai un point ici (plexus), j’ai mal aux épaules, je digère mal….bref, je ne suis pas bien ! »

« Hmmm, hmmmm…. et qu’est-ce qui fait que vous êtes stressé(e) ? »

Chaque jour, je pose cette question, pas une, pas deux mais plusieurs fois….et savez vous ce qui m’est le plus souvent répondu ?

Je vous le donne en mille ? J’attends……..mouais….aussi….bien, je vais vous conforter, c’est aussi ce que me répond une majorité de ma clientèle :

« J’ai trop de travail ! je pense aux autres, mais pas à moi (bon, là, on aborde une autre problématique, qui sera étudiée un peu plus tard ) et du coup, je n’ai pas le temps ! »

Comment vous sentiriez vous si (pensez à croiter là où une /des situations stimulent une émotion chez vous) :

a) vous appreniez que l’un de vos parents était atteint de la maladie d’Alzheimer ?
b) vous êtes en retard pour un rendez-vous important et vous êtes pris dans un énorme bouchon?
c) votre garderie ferme ses portes sans préavis ?
d) en rentrant au travail, on vous annonce que vous avez changé de patron ?
e) Vous devez apprendre le fonctionnement d’un nouveau logiciel et changer complètement votre façon de travailler ?
f) Un de vos collègues parle dans votre dos et essaie de détruire votre réputation ?

Je suis sûre qu’une au moins de ces situations a déclenché un sentiment de colère, de peur (légère, certes, mais quand même…), de gêne etc…

Et aucune de ces situations n’implique une contrainte de temps dépendant de votre action ou une surcharge de travail , non?

Et pourtant, vous avez éprouvé un sentiment exprimant un stress parce que :

vous n’aviez pas le contrôle sur la situation : questions a et b
la situation était totalement imprévisible : questions c et d
la nouveauté de la situation ne vous a pas permis d’anticiper : question e
vous avez senti votre égo menacé: question f

La perte de contrôle, l’imprévisible, la nouveauté, et l’égo menacé sont des éléments communs à chaque situation perçue par tous comme stressante : ils provoquent la sécrétion d’hormones de stress pour chacun d’entre nous!

Voilà, vous avez la recette universelle du stress !!

Et peu importe l’âge, le statut matrimonial, l’ethnicité, le revenu ou le niveau d’éducation !

La réponse au stress va intervenir pour 2 grandes catégories de stresseurs :

Les stresseurs physiques :
Ils correspondent à des tensions ou des contraintes sur notre corps : des températures très froides, très chaudes, les blessures, les douleurs, les maladies chroniques…Notre organisme est en continuelle adaptation , afin de maintenir un équilibre en son sein.

Les stresseurs psychologiques :

Ils correspondent à tout ce que nous interprétons comme négatifs et dangereux
– certains sont absolus : ils sont objectifs et universels, comme un tremblement de terre, ou les événements du 11 septembre 2001


– d’autres sont relatifs : subjectifs avec des réactions différentes en fonction des personnes (pression au travail, examen…). Ce sont ces types de stresseurs qui envahissent notre quotidien et que nous devons apprendre à vaincre !

NB : 2 personnes stressées se trouvent sur ce dessin….comprenez vous leur stress ?

Nous devons y ajouter le petit plus qui est très souvent commun à tous : anticiper une situation perçue comme stressante peut être parfois pire que de vivre une telle situation car vous ruminez continuellement tout en sécrétant les hormones du stress….

Petit exemple :
« A toutes vos réunions hebdomadaires au travail, un collègue vous reprend et vous réprimande devant tous. Les fois suivantes, vous anticipez ce stress dès la veille au soir, voire plusieurs jours avant… »

Plusieurs facteurs déterminent le fonctionnement de notre système de réponse au stress et la quantité d’hormones sécrétées :
la génétique
– les expériences dans l’enfance,
– la personnalité,
– l’environnement
– le niveau de santé.

Reconnaître son stress

Pourriez-vous me dire quand vous avez été stressé(e) pour la dernière fois ? Comment saviez vous qu’il s’agissait de stress ? Vous souvenez vous de ce que vous avez ressenti ?

Si je vous dis (et je suis sûre que vous avez vécu au moins une fois cette situation) :

Imaginez vous dans une file d’attente d’une caisse d’un supermarché. Il y a autant de monde dans les autres files. Evidemment, la personne à qui s’est le tour de présenter ses achats est d’une lenteur extrême. Le temps s’éternise, et vous commencez à scruter les faits et gestes de chacun, et plus spécialement de la personne devant vous. Vous avez l’impression que tout est fait pour vous faire perdre un temps précieux, surtout après la journée exécrable passée au boulot…puis vous avez encore le dîner à préparer…oh punaise, les devoirs du petit dernier, il faut encore les vérifier…..la pression monte (et la mamie devant qui traîne, qui traîne….elle peut pas venir entre midi et deux, non ?). Vous commencez à battre de la semelle (fort, hein, pour que tout l’entourage vous entende bien)…C’est pas suffisant ? allez, je vais souffler…(bon, là, cela n’a pas d’intérêt, puisque les masques masquent (il fallait la placer celle là hein ?) nos efforts pour montrer notre colère montante)!! ah, enfin, c’est votre tour….
Une fois à la maison, vous n’avez pas fini de décharger les courses, que vous entendez un « qu’est-ce qu’on mange ce soir? » émanant de devant la tv….le petit qui a besoin de vous raconter sa journée et qui vous suit partout avec sa voix nasillarde ….(oui, y a du vécu, et alors ? ) et bien, la solution c’est : L EXPLOSION !! vous criez (tout étonné(e) de la virulence de votre colère) et libérez la pression accumulée depuis au moins….pfff, le début de la journée ….

Pourquoi ?
Il s’agit d’une réponse au stress : vous mobilisez de l’énergie, en prenant celle contenue dans les sucres et en l’envoyant là où l’organisme en a besoin pour vous permettre d’agir : combattre ou fuir….bon, cela, c’était au temps des mamouths, lorsqu’on en croisait un ….maintenant, évidemment, il n’y en a plus …
Pourtant, notre système de défense est toujours le même : il adapte notre métabolisme afin que nous puissions répondre par une action à cette agression perçue.

Le véritable stress s’exprime sous forme de battements cardiaques, de mains moites, de nœuds dans le ventre, d’une sudation excessive, d’envie de rugir et de bondir, et d’hyper vigilance
Aujourd’hui, notre mode de vie assez sédentaire (assis au bureau, en voiture, devant la tv, sur nos téléphones etc) nous laisse avec un surcroît d’énergie, relâché le plus souvent sous forme de colère.

Vaincre son stress

2 alternatives se proposent :
1/ vivre sans stress : impossible, puisque il s’agit de notre système de défense, nécessaire pour nous prémunir des dangers
2/ apprendre à vivre avec le stress : possible
Mais, la solution facile n’existe pas
la solution universelle non plus !

Par contre, il existe UNE LOI :
une situation n’est stressante que si vous l’interprétez comme tel !

Donc, voici quelques aides pour une meilleure gestion du stress :

1/ Prendre du temps pour soi :
Abusez de la réflexologie : en 3 à 4 prestations, vous apprendrez à :
apprendre à écouter votre corps afin de reconnaître les signes de réponse au stress
– identifier la source du problème
– prendre du recul par rapport à ce dernier

élaborer un plan B pour ne plus subir, mais être acteur de votre vie!

2/ tromper votre système de réponse au stress en vous remémorant de bons souvenirs ou de bons moments (voir le verre plein plutôt que vide)

3/ Bougez, pratiquez un sport : vous brûlerez ainsi ce surplus d’énergie sécrété par la réponse au stress…

Je vous propose ci-dessous 2 études réalisées auprès de personnes en état de stress chronique :

Deux méthodes ont permis de mesurer l’impact de la réflexologie sur la réponse au stress :

Le PHQ-9 est un outil fournissant un indice de sévérité pour la dépression.
Le GAD-7 est un test permettant d’évaluer le trouble d’anxiété généralisée.
Ces deux tests ne peuvent remplacer en aucun cas une évaluation clinique.
Ils ne sont pas des outils de diagnostique mais sont utilisés ici comme échelle, afin de voir l’évolution de la problématique de la personne lors des différents rendez-vous.

Je vous laisse interpréter les résultats….

La réponse au stress nous est vitale…sauf quand elle est chronique .

Vous pouvez agir, et vaincre cet état….

Pensez réflexologie ! un coup de pouce à votre équilibre !